Documentaires sur la mode

Je vais vous présenter quelques documentaires sur la mode et la haute couture. Je les ai tous vu sur Netflix à l’exception de « Dior et Moi ».

  • Jeremy Scott: The People’s Designer : Étant un fan de tout ce que fait Jeremy Scott chez Moschino, c’est l’un des documentaires que je souhaitais absolument voir. Il retrace sa vie et on découvre quelqu’un de très simple qui a toujours fait son maximum pour exprimer son art et donner du plaisir aux gens à travers ses créations. L’ami de Katy Perry et Miley Cyrus nous montre comment se déroule la préparation d’un défilé Moschino, du choix des mannequins en passant par la création de la musique jusqu’au jour J. Dans les passages où Jeremy Scott s’exprime il parle aussi de sa première collection pour Moschino, où il utilisait le logo de la marque McDonald’s. Une collection critiquée très négativement par la presse, mais elle a pourtant redonner un coup de souffle essentiel à la marque italienne.
  • Dior et Moi : Le documentaire commence à l’arrivée de Raf Simons en tant que directeur artistique chez Dior. On le voit prendre ses marques mais cela très rapidement puisqu’il n’a que 8 semaines pour créer entièrement une collection puis la présenter durant la Fashion Week de Paris. Un réel travail d’équipe est mis en avant avec d’un côté les idées (matières, photos…) et de l’autre la confection de centaines de produits par les couturières Dior, pour finalement en sélectionner une dizaine. Pour information, 1 an après la sortie du documentaire Raf Simons quittait la maison Dior (octobre 2015).
  • The September Issue : La sortie du magazine Vogue en septembre est toujours un évènement dans la mode. On va y retrouver toutes les tendances de l’automne et l’hiver à venir, c’est le plus épais de l’année. Découvrez sa confection en suivant Anna Wintour (rédactrice en chef Vogue) pendant plusieurs semaines ! Des avis bien tranchés qui ont fait sa réputation, on en apprend plus sur ce personnage que l’on adore ou déteste. Je conseille ce documentaire à tous les lecteurs de Vogue, mais aussi aux autres qui seront surpris du travail acharné derrière ce magazine complet et influant.
  • Le Directeur : Cette fois c’est dans les coulisses de Gucci que l’on entre, avec Frida Giannini directrice de la création pour la marque italienne. On la découvre dans son travail, où elle est passionnée et est entourée de toute une équipe. C’est un bon exemple pour tous ceux qui pensent que la mode est faite de personnes très froides. Frida Giannini est amie avec toutes les personnes qui l’entourent tous les jours, ils s’échangent même des recettes ! On la voit aussi avec sa famille, ses parents racontent qu’ils ont tout fait pour qu’elle en arrive là. Même lorsqu’ils n’avaient pas assez d’argent pour lui payer ses écoles très chères ils continuaient de faire leur maximum. Aujourd’hui malgré l’argent et la célébrité, selon eux elle est restée exactement la même.
  • The True Cost : Un peu en contradiction, ce documentaire pointe du doigt la mode. Plus précisément la mode éphémère avec une vingtaine de collections par an (contre 4 en général pour les marques de luxe avec les collections capsules et croisières) : H&M, Zara… Des prix toujours plus bas pour nous faire acheter toujours plus. Le fait de posséder beaucoup de vêtements est aujourd’hui normal, et rassurant pour certains. Mais cela a des répercutions dans les pays où nos vêtements sont fabriqués. Des conditions de travail horribles, des journées interminables et qui parfois causent la mort de milliers de personnes comme avec l’effondrement du Rana Plaza. La solution pourrait tout simplement être d’acheter du Made in Europe, mais non puisque le textile vient la plupart du temps d’Inde où les produits toxiques utilisés rendent malades les enfants et polluent les rivières. Un cercle vicieux qui se retourne aujourd’hui contre ces pays, où les autorités refusent de changer les lois de travail pour ne pas perdre les gros contrats avec les marques qui rapportent énormément d’argent aux pays. Ce documentaire sensibilise, selon moi il faut le voir. C’est choquant à quel point les marques ignorent le problème, un égoïsme auquel nous contribuons.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s